Bookmark and Share

Investir dans l’innovation permet d’obtenir des résultats en matière d’environnement

Études de cas sur la performance environnementale tirées du Rapport annuel 2014 sur le programme Électricité durable, intitulé S’engager en faveur d’un avenir durable.

 

Partout au pays, les membres de l’ACÉ s’emploient à réduire les répercussions du secteur de l’électricité sur l’environnement :

AltaLink construit une flotte de véhicules plus propres et plus écologiques

Sur les 159 véhicules de la flotte d’AltaLink, 77 sont hybrides, électriques ou sont alimentés par du « diesel vert », et l’entreprise investit sans cesse dans de nouvelles technologies et de nouveaux équipements pour accroître son efficacité. Parmi ces technologies, on peut mentionner le camion nacelle hybride rechargeable de l’entreprise. La nacelle n’est pas alimentée par le moteur du camion, mais par une batterie rechargeable. Le moteur n’a donc pas besoin de fonctionner au ralenti sur le chantier, ce qui permet de réduire les émissions et la consommation de carburant.

AltaLinkVehicleFleet

Des véhicules appartenant à l’entreprise AltaLink, dont un camion nacelle hybride rechargeable. Photo reproduite avec l’aimable autorisation d’AltaLink.

 

ATCO Power contribue à l’élaboration et à la mise en oeuvre de nouvelles normes de réduction des émissions de mercure

Depuis 2002, ATCO Power travaille en étroite collaboration avec l’industrie, le gouvernement et les organismes environnementaux pour mettre en place des normes sur le mercure pour le secteur de l’électricité de l’Alberta. Depuis, l’entreprise a mis en oeuvre et optimisé le contrôle des émissions de mercure (qui consiste à injecter du charbon activé dans le gaz de fumée pour capter le mercure) dans ses deux centrales au charbon. En changeant les points d’injection et le type de charbon utilisé, ATCO Power est parvenue à obtenir un taux de captage supérieur à 80 % en 2013, ce qui a pour effet de baisser le niveau des émissions de mercure de 26 % par rapport à 2012.

Au Calgary Energy Centre, l’entreprise ENMAX supprime le gaz ammoniac nuisible

Au Calgary Energy Centre (CEC), ENMAX Corporation a recours à la réduction sélective catalytique (plus précisément, à l’injection de gaz ammoniac) pour diminuer les émissions de NOX. En raison de l’aménagement croissant des terres situées autour de l’installation, ENMAX a décidé de changer le type d’ammoniac utilisé pour réduire la zone d’urgence requise en cas de fuite. Le CEC est la première installation de production d’électricité au Canada à remplacer son gaz ammoniac à 99 % par de l’ammoniac liquide à 19 %, un mélange plus sûr qui réduit les impacts potentiels sur la population et l’environnement. CalgaryEnergyCentre

Le Calgary Energy Centre d’ENMAX Corporation. Photo reproduite avec l’aimable autorisation de ENMAX Corporation.

EPCOR améliore sa capacité à intervenir en case de déversement ou de rejet

En 2013, l’équipe d’EPCOR Utilities inc.’s responsable des déversements a participé à deux scénarios d’entraînement visant à améliorer la façon dont le système de commandement en cas d’incident de l’entreprise réagit à un déversement de BPC ou à un rejet d’hexafluorure de soufre (SF6). Ces exercices ont permis d’évaluer l’état de préparation aux situations d’urgence d’EPCOR et d’accroître la connaissance des systèmes et des procédures de l’équipe, et ont servi de lieu d’échange où les membres de l’équipe ont pu discuter des procédures d’intervention en cas d’urgence avec le conseiller environnemental de l’entreprise.

FortisAlberta réutilise ses poteaux et des transformateurs

Chaque année, FortisAlberta inc. retire plus de 1 000 poteaux en bois de moins de cinq ans et 550 transformateurs de moins de 10 ans de son réseau de distribution, à la suite de dommages, de travaux de modernisation du réseau ou d’élargissement des routes. En 2013, FortisAlberta a lancé un programme de réutilisation du matériel, grâce auquel elle a récupéré 42 % des poteaux et 51 % des transformateurs. Ce programme a permis à l’entreprise de réduire son empreinte écologique et d’économiser plus d’un million de dollars en achats de stocks.

Manitoba Hydro met en oeuvre son plan d’action en matière de BPC

Manitoba Hydro concrétise progressivement son plan d’action visant à satisfaire aux exigences des règlements fédéraux concernant les BPC et les équipements à l’huile. Grâce à ce plan, l’entreprise peut notamment de déterminer quelles sont les traversées qui contiennent ou pourraient contenir au moins 500 ppm de BPC, afin de les remplacer avant la fin de l’année 2014. Ce processus permettra également à Manitoba Hydro de mieux harmoniser les dossiers contenus dans ses systèmes de gestion des actifs.

Maritime Electric est en bonne voie pour satisfaire aux exigences relatives à la fin d’utilisation des BPC avant l’échéance prévue

Dans le cadre de son système de gestion environnementale, de la santé et de la sécurité, Maritime Electric Company limitée a créé un programme permettant de localiser les réverbères à vapeur de mercure qui pourraient contenir des éléments contaminés aux BPC, et s’est fixé comme objectif de les retirer du réseau avant 2025. L’entreprise a également mis en place une stratégie visant à garantir le respect des lignes directrices réglementaires régissant la fin de l’utilisation des transformateurs montés sur poteaux pouvant contenir des BPC. Ces mesures ont permis à Maritime Electric d’être conforme aux règlements bien avant le délai de 2025 imposé par le gouvernement fédéral.

Nalcor Energy met à jour son plan d’intervention en cas de déversement dans une rivière ou un réservoir

Au cours des dernières années, l’entreprise Nalcor Energy a déployé des efforts considérables pour réduire le risque de déversement d’huile de sa centrale dans le fleuve Churchill. Elle a notamment mis en oeuvre des procédures et du matériel de prévention et d’intervention. L’année dernière, Nalcor Energy a examiné et modifié son plan d’intervention en cas de déversements dans une rivière ou un réservoir, afin de l’adapter aux normes nationales d’intervention en cas d’urgence. Le plan contient désormais un organigramme en accès rapide permettant aux employés de comprendre plus facilement le rôle qu’ils doivent jouer et les responsabilités qu’ils doivent assumer en cas de déversement.

NalcorResponsePlan

Des équipes d’intervention s’entraînent sur le canal de fuite de Churchill Falls, grâce à une méthode de simulation de pétrole à base de mousse couramment employée lors des exercices de simulation de déversement d’hydrocarbures. Photo reproduite avec l’aimable autorisation de Nalcor Energy.

 

 

À l’aide du menu situé à droite, accédez aux exemples de réussite et aux études de cas des membres qui figurent dans le Rapport annuel 2014 sur le programme Électricité durable, intitulé S’engager en faveur d’un avenir durable, ou cliquez ici pour obtenir le PDF.